La digigraphie

Vous, derrière votre écran, avez-vous seulement déjà vu la véritable couleur des yeux d’ALYS ? Sans un écran calibré à l’identique celui de Saphirya, il est certain que ce n’est pas le cas ! En ayant recours à la meilleure technique de reproduction d’art, la Digigraphie, le Studio VoxWave vous offre la première matérialisation d’une œuvre originale d’ALYS. Explications…

 

clair-de-lunegp

La Digigraphie est une technique d’impression numérique, assortie d’un label d’excellence qui appartient à Epson. Elle est généralement utilisée dans le tirage photographique d’art et dans les reproductions d’illustrations d’artistes renommés, issus notamment du monde de la bande dessinée. Généralement cantonnée aux musées et autres galeries d’art, VoxWave cherche à la mettre au service de sa communauté et du grand public.

 

Un défi technique : matérialiser des œuvres dématérialisées

 
De fait, à l’ère du numérique, la Digigraphie va jusqu’à bousculer la notion même d’œuvre originale. Lorsqu’un photographe travaille avec un appareil photo numérique, ou lorsqu’un illustrateur dessine sur tablette, quel est l’original ? Son fichier ? Sa carte mémoire ? Quel est son support ? L’écran de son ordinateur ? Celui de son appareil photo ? On en revient nécessairement à la question d’Andy Warhol et du pop-art : un original peut-il être produit en série ?

Si on ajoute à cette question les interrogations apportées par la capacité qu’a Internet à rédupliquer les images à l’infini, en les dégradant à chaque compression, à chaque utilisation, on en vient à se demander quels sont les critères qualitatifs qui permettent de dire si telle ou telle image est suffisamment fidèle à l’original d’un artiste pour être considérée comme représentative de son travail.

D’une certaine façon, la Digigraphie est là, sinon pour répondre à cette question peut-être insoluble, peut-être obsolète en 2014, pour poser des critères techniques fiables, fondés sur une technologie qui est à ce jour la plus proche de la perfection en matière de reproduction d’art.

Ces questions trahissent aussi une préoccupation que n’avaient pas nos ancêtres : celle de la préservation de l’intégrité d’une œuvre. Il apparaît aujourd’hui que dans les arts graphiques nous avons encore besoin d’un support concret et seule la Digigraphie est capable de matérialiser avec une aussi grande fidélité le rendu d’un art qui repose bien souvent maintenant sur la dématérialisation. Vous-mêmes derrière votre écran, êtes vous certain d’avoir vu la couleur des yeux d’ALYS ? Il y a fort à parier que votre écran n’est pas calibré comme celui de Saphirya et que ce n’est donc pas le cas. D’ailleurs, vous avez sans doute souvent dû remarquer que votre sortie imprimante ne rendait pas les mêmes couleurs que votre écran. C’est que traduire des pixels en pigments, c’est tout un métier, et à vrai dire, tout un art dont nous allons ici vous expliquer les tenants et aboutissants.

 

Explications techniques : reproduire une œuvre d’art, un art à part entière

 
La Digigraphie fonctionne d’ailleurs sur le même principe que la plupart des imprimantes non professionnelles (c’est-à-dire qui ne sont pas ce qu’on appelle des « copieurs »), celui du jet d’encre. Considérons la technique de peinture des impressionnistes. Ils appliquaient, sans dessin préalable, des points de couleurs sur leur toile, en se fiant à ce que leur disaient leurs yeux plutôt qu’à ce que les lois des mathématiques et de la physique leur disaient des lignes du paysage. De petit point de couleur en petit point de couleur, on finit par reconstituer une image, et naturellement, plus les points sont petits et nombreux, plus l’image est nette et précise. Disons pour simplifier que la Digigraphie permet de poser les plus petites tâches d’encre possibles, avec un degré de précision qui dépasse de loin celui des imprimantes.
scribus43Se pose également le problème de l’authenticité des couleurs. Souvenez-vous de vos cours de physique : l’espace colorimétrique. Il est différent sur écran et sur papier. Un écran est composé de pixels, comme des diodes, qui s’allument en rouge, en vert et en bleu pour reproduire un nombre limité du spectre des couleurs. L’imprimante quant à elle ne reproduit non seulement pas exactement les mêmes couleurs, mais en plus elle ne les reproduit pas à partir du rouge, du vert et du bleu, mais à partir du cyan, du magenta, du jaune et du noir. Si bien que pour obtenir des couleurs les plus authentiques possibles il faut des pigments spéciaux, plus coûteux et l’œil d’un expert, le digigraphe agréé par Epson.

Sa collaboration avec le studio VoxWave va du choix du papier (qui doit être suffisamment épais pour absorber les couleurs, mais aussi assez fin pour ne pas les ternir) à la validation des échantillons après plusieurs aller retours qui sont nécessaires pour ajuster à tel endroit telle nuance de bleu. Il s’agit d’un grand travail de précision et d’expertise, le tout placé sous le regard exigeant de l’artiste, qui en définitive valide ou non la qualité du tirage papier, décidant s’il est assez proche de son dessin original. Avec toutes ces précautions et la mobilisation des meilleurs matériaux une Digigraphie ne subit pas, de vie d’homme, les dégâts du temps qui passe : le papier reste blanc et la lumière du soleil ne ternit pas les couleurs. On estime en fait qu’une Digigraphie peut commencer à se détériorer environ 100 ans après son impression !

 

Quelles sont les étapes de réalisation de votre Digigraphie ?

 
On l’aura compris, ce type de tirage nécessite l’intervention de nombreux experts et on est bien loin du monde de l’impression industrielle délocalisée dans les pays émergeants. C’est dans un petit atelier d’artiste que le tirage (limité à 100 exemplaires) d’ALYS Clair de lune a certificat digigraphieété imprimé et numéroté, chaque exemplaire étant individuellement certifié conforme. Il faut s’imaginer chaque Digigraphie séchant dans l’atelier pendant plusieurs heures pour laisser aux pigments le temps d’imprégner parfaitement le papier, pour comprendre avec quelle minutie et quelle passion elles ont été traitées afin de recevoir l’appellation de tirage d’art, et de rejoindre la base de référencement d’Epson, qui garantit leur authenticité.

 

Le Credo de VoxWave : offrir toujours le meilleur à ses artistes et à ses fans

 
Évidemment, recourir à la Digigraphie, c’est aussi une façon pour le studio VoxWave de reconnaître et de faire reconnaître mondialement le talent de Saphirya, en lui donnant la possibilité de se distinguer parmi pléthore d’artistes numériques. En lui permettant de se battre avec les mêmes armes que les plus grands illustrateurs de notre époque notre objectif est de lui assurer un soutien inconditionnel.

Naturellement, qui dit tirage d’art suggère également le luxe et des prix prohibitifs, ce qui à titre personnel nous pose problème. En effet, dans la mesure où toute notre démarche en tant que studio nous conduit à essayer de rendre la création artistique accessible au grand public, et notamment aux jeunes créateurs dans une perspective participative, nous avons tenu à chercher un juste équilibre entre nos coûts de fabrication, la rémunération de l’artiste et le budget de notre public. Contrairement à d’autres, nous pensons que ce n’est pas parce que nous nous adressons à une cible jeune que nous devons lui proposer des produits médiocres, mais parce que nous comprenons tout de même que vendre des illustrations plusieurs centaines d’euros n’est pas envisageable, nous avons opté pour un prix qui reste grand public.

À travers ces Digigraphies, c’est toute une pétition de principes que nous avons voulu exprimer : cette idée que la culture pop est une culture à part entière, qui repose sur l’émulation entre des artistes en devenir et un public participatif qu’il est de notre devoir de ne pas cantonner à une sphère réduite. Cela nous paraît d’autant plus important que cette communauté reçoit continuellement les quolibets d’institutions qui se veulent élitistes mais qui, par manque de discernement, la regardent presque toujours avec hauteur.

Vous qui partagez nos valeurs et nos convictions, êtes-vous prêts à nous soutenir et à montrer que nous avons raison de miser sur la qualité ? Rendez-vous sur la boutique VoxWave (http://www.voxwave.fr/alys-e-shop/)

Pour plus d’informations et une histoire détaillée de la Digigraphie : http://www.digigraphie.com/fr/la-digigraphie-expliquee/index.htm

Publicités
La digigraphie

Une réflexion sur “La digigraphie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s