Interview de Lachesis (Avenir, Promesse, Marche au pas…)

Bonjour à tous ! Après l’interview de Lightning, c’est au tour de Lachesis de répondre à nos questions inquisitrices ! 🙂 Et oui, nous ne venons que de commencer le tour des artistes de Marche au pas !


Bonjour Lachesis et merci d’avoir accepté de répondre à nos questions suite à tes multiples travaux sur ALYS et plus particulièrement sur ta participation à Marche au pas ! Ma première question est la suivante : écris-tu depuis longtemps ? Cela a t-il toujours été des paroles de chansons ?

J’écris depuis que je suis très jeune. J’ai toujours imaginé des histoires que je souhaitais faire partager et j’ai donc rapidement pris ma plume et construit mes univers.
Puis j’ai appris que les mots pouvaient partager plus que des histoires : ils peuvent faire passer des messages. J’ai donc, lors de mon entrée au lycée, commencé à rédiger des textes courts de l’ordre de la poésie, des textes de réflexion, des textes libres…
La rédaction de chanson est un plaisir plus récent qui m’est apparu lorsque, au delà du sens, j’ai commencé à m’interroger sur le son des mots.

Comment en es-tu venue à aborder les thèmes présents dans Marche au pas ? Souhaites-tu faire passer un message en particulier ?

Je souhaitais partager ma propre expérience du harcèlement. Comme cela a été révélé dans le communiqué de presse, le texte de Marche au pas traite plus précisément du harcèlement sexuel. D’un harcèlement plus violent, de l’ordre de l’agression.
Je souhaitais montrer ce rapport entre les clichés sexistes et le harcèlement sexuel.
« Nan mais pourquoi tu t’habilles comme ça ? Tu te sens pas belle ? Je fais ça pour te montrer que tu es belle. Tu aimes ça te sentir désirée non ? Je te fais un compliment, tu devrais me remercier. De toute façon t’es laide, tu ressembles pas à une femme, donc t’as pas à te plaindre t’auras personne d’autre pour te traiter comme une femme. »
Ce sont des choses que j’ai vécues, il y en a eu plus. Et je sais que d’autres personnes le vivent aussi.
Je voulais parler de ce moment où on n’est plus une victime. De ce moment où j’ai réalisé que j’étais une survivante. J’ai survécu. Je suis devenue forte, plus forte qu’eux. Je veux montrer aux autres qu’eux aussi sont des survivants et plus des victimes. Je veux que mes paroles, portées par ALYS, leur transmettent cette force.

Je vois. T’es-tu imposée des limites en sachant que tu abordais un sujet difficile ?

Pas vraiment. Je n’ai jamais aimé écrire crûment donc je n’ai pas eu besoin de me limiter dans ce sens. Caroline (la directrice artistique nldr) m’a soutenue et encouragée dans mes choix de vocabulaire et de tournure. Je pense que le texte est assez riche et travaillé pour transcender son sujet.

Étant donné que tu as écrit les paroles avant que la musique n’existe, comment as-tu fait pour leur donner de la musicalité ?

J’ai travaillé sur la sonorité des mots en eux-même et sur la structure des phrases. Répétitions de consonnes, d’expressions, ruptures. Tout ça structure le texte et le rend mélodique, un peu comme une mélopée.
Je suis encore loin du niveau des grands poètes mais l’intention y est.

As-tu eu des contraintes techniques liées à l’écriture ?

N’ayant pas la limite imposée par la longueur de l’instrumentale et la rythmique d’une mélodie, j’ai du me retenir de faire des vers trop longs ou trop courts. Je devais être régulière dans le style.
De plus, je n’ai pas fait de réel refrain en cela qu’il change à chaque répétition. Certaines expressions clef restent pour indiquer son rôle mais j’ai souhaité qu’il soit l’indice de la victoire du personnage.
Il n’y a que dans le refrain et au dernier couplet que le personnage dit « Je » par exemple. Parce que c’est dans ces passages qu’il passe de victime à conquérant. Il a donc été très difficile pour moi de faire de ces très courtes phrases des moments décisifs. Mais ce sont plus des contraintes d’expression que techniques !

As-tu beaucoup échangé avec les autres artistes de l’équipe ? Travailles-tu sur autre chose en plus des paroles ?

J’ai surtout travaillé avec Caroline pour ce texte précis. Elle a une haute formation littéraire et est éditrice de formation. Elle m’a aidée à tirer parti de mes idées et de mon style d’écriture. C’est d’ailleurs elle qui a donné l’idée du titre !
Concernant la composition, je n’ai pas vraiment eu tant besoin que ça d’aiguiller alexou et Lightning. Travailler avec eux est un plaisir parce qu’ils ne composent pas que pour le beau. La composition d’alexou a été travaillée comme un complément réel du texte et de l’image. Les accords et instruments choisis, le tempo, tout ça est une traduction sonore de l’épopée de Das. Lightning a travaillé dans la même optique et c’était un plaisir de les voir échanger des idées sur la meilleure technique pour retranscrire l’émotion de mon texte.
Concernant le dessin, Caroline et Tatsuki me tenaient toujours au courant de leurs avancées et leur interprétation de mon histoire a toujours été exemplaire.
Je dois avouer que travailler sur Marche au pas a été émouvant car chaque artiste a ajouté sa propre interprétation de l’émotion que j’ai instillée dans les paroles. Jamais ils n’ont cédé à la facilité du beau ou de l’accompagnement creux. C’est une vraie œuvre collective dans le pur sens du terme.

Concernant mon apport au projet, je travaille aussi avec l’équipe de VoxWave de façon plus terre à terre : secrétariat, agenda, contact avec des professionnels… Je suis multi-tâche !

Sur quels thèmes souhaiterais-tu écrire à l’avenir ? Voudrais-tu réécrire pour ALYS ?

Bien qu’étant une personne plutôt engagée, j’aimerais m’essayer encore à des textes légers comme j’ai pu le faire pour Promesse. Malgré tout, il y a d’autres thématiques « graves » qui me tiennent à cœur et que je ne délaisserai jamais. Quant à savoir desquelles je traiterai précisément, seul l’avenir me le dira !

Écrire pour ALYS est bien entendu dans mes projets. Je ne me vois pas arrêter pour l’instant, aussi bien sous le giron de VoxWave que sur un plan amateur ou avec d’autres artistes professionnels lorsqu’elle sera sortie. Le projet artistique d’ALYS me tient bien trop à cœur pour que je ne continue pas !

Merci beaucoup pour avoir répondu à cette interview !
N’oubliez pas que vous pouvez retrouver Lachesis sur les réseaux si vous souhaitez la contacter :
Retrouvez égalementles chansons auxquelles elle a déjà participé sur le CD d’ALYS : http://shop.voxwave.fr/fr/alys/41-album-eveil-et-porte-cle-exclusif-alys.html ou sur Youtube : https://www.youtube.com/playlist?list=PLd9xaxV3IYhrFRPIiMIikcXe6psw7X81W
Vous savez quoi ? Marche au pas sortira dans environ une quinzaine de jours ! 😀
Lachesis fait partie des artistes qui travaillent sur les contenus d’ALYS (et souvent sur plusieurs mois), pensez à soutenir leur dur travail en allant Tiper !
Merci !
Interview de Lachesis (Avenir, Promesse, Marche au pas…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s